GIMP 2.10.6 : rien ne nous arrête !


  • Prédateur

    Alors que l’annonce précédente pour GIMP 2.10.4 vient à peine de quitter la première page des dépêches, voilà que GIMP 2.10.6 est déjà sorti !

    Comme à notre habitude maintenant, non seulement cette version contient son lot de corrections, mais aussi plusieurs nouvelles fonctionnalités, dont certaines des plus excitantes, telles que l’écriture verticale, de nouveaux effets, des optimisations pour une expérience plus fluide…

    Sommaire

    Principaux changements

    Calques de textes verticaux

    Il est désormais possible d’écrire des textes verticaux, ce qui était une fonctionnalité particulièrement attendue pour l’écriture de certaines langues asiatiques, et aussi simplement pour tout besoin de design vertical.
    Texte vertical dans GIMP 2.10.6
    Ainsi, GIMP propose plusieurs variantes de texte vertical, avec une orientation mixte (attendue dans les langues asiatiques qui pratiquent l’écriture verticale, à droite sur l’image) ou droite (plus habituelle pour l’écriture verticale occidentale, à gauche sur l’image), avec les colonnes successives pouvant aller de droite à gauche ou gauche à droite.

    Merci à Yoshio Ono pour cette implémentation !
    Pour la petite histoire, ce développeur avait apparemment écrit une version initiale du correctif pour GIMP 2.8, il y a cinq ans, puis il l’avait mis sur son site Web (plus récemment, semblerait‐il), ce qui fut découvert par hasard par quelqu’un sur un rapport de bogue demandant la fonctionnalité ! Depuis, je l’ai contacté, ai intégré son correctif (après qu’il a accepté de le mettre à jour), dans une version améliorée, revue et corrigée, et l’ai intégré à notre équipe.

    Je pense que c’est à nouveau une belle illustration que le logiciel libre, ce n’est pas une sorte de cabale avec des membres désignés qui vous refusent des fonctionnalités. Le logiciel libre, c’est nous, c’est vous, c’est tout le monde !

    Nouveaux filtres

    Deux nouveaux filtres font leur entrée dans GIMP 2.10.6 :

    Petite planète

    Développée au‐dessus de l’opération gegl:stereographic-projection (qui existait déjà), ce filtre permet de créer de « petites planètes », à partir d’images panorama équirectangulaires 360 x 180°.
    Petite planète dans GIMP 2.10.6
    Image sur canevas Luftbild Panorama der Isar bei Ettling in Niederbayern, de Simon Waldherr (CC By-SA 4.0).

    Ombres allongées

    Ce nouveau filtre, développé par Ell, facilite énormément la création d’ombres allongées dans divers styles visuels.
    Ombres allongées dans GIMP 2.10.6
    Diverses configurations sont accessibles pour obtenir l’effet désiré. Une vidéo de démonstration est également disponible sur la news originale.

    Redressement d’image amélioré dans l’outil de mesure

    La nouvelle fonctionnalité de redressement horizontal implémentée dans GIMP 2.10.4 fut particulièrement appréciée. Nombreux sont ceux qui nous ont également demandé une possibilité de redressement vertical. C’est désormais possible !
    Redressement vertical dans GIMP 2.10.6
    Image sur canevas View of the western enclosing wall of the Great Mosque of Kairouan, de Moumou82 (CC By-SA 2.0).

    En mode Auto (par défaut), l’alignement se fera par rapport au plus petit angle formé entre la ligne de mesure et les directions horizontale ou verticale. On peut également forcer le redressement dans l’une ou l’autre direction.

    Optimisation du rendu des prévisualisations

    Tout créateur qui a déjà travaillé sur des fichiers complexes, avec des dizaines de calques et de grandes images, a probablement vécu des ralentissements, notamment lors du défilement de la liste des calques et en affichant ou cachant des calques.

    Une des raisons était que la génération des prévisualisations de calques se faisait dans le fil d’exécution principal et empêchait l’interface de se mettre à jour tant que toutes les prévisualisations n’étaient pas finies. Ell a rendu la génération des prévisualisations asynchrones, sur leur propre fil d’exécution, à l’exception des groupes de calques, qui ne peuvent pas encore être générés en asynchrone.
    Pour cette raison, tant que ce cas n’est pas pris en charge à son tour, il est possible de désactiver la prévisualisation des groupes de calques en décochant la case adéquate dans PréférencesInterface.
    Désactiver la prévisualisation des groupes de calques dans GIMP 2.10.6

    Notons aussi que l’Ancrable « Tableau de bord » (introduit dans GIMP 2.10.0) affiche désormais le nombre d’opérations asynchrones, ce qui est surtout utile pour déboguer et analyser ce qui se passe dans GIMP.

    Nouvelle localisation : Marathi

    GIMP était déjà traduit dans 80 langues. Depuis cette version, ce nombre est passé à 81 !
    Une équipe du North Maharashtra University, à Jalgao, a travaillé sur une traduction en Marathi, déjà presque complète.

    C’est l’occasion de remercier nos nombreux traducteurs qui travaillent dans l’ombre continuellement pour améliorer la localisation de GIMP dans diverses langues. Ainsi, pour cette sortie, treize autres langues ont été mises à jour : allemand, espagnol, français, grec, hollandais, italien, letton, polonais, portugais brésilien, roumain, russe, slovène et suédois.

    Traduction Marathi dans GIMP 2.10.6

    Simplification des filtres d’images (dialogues de fichier)

    Une cause de confusion classique dans les dialogues de fichier (ouverture, sauvegarde, exportation) concernait la présence de deux listes de format de fichier, une pour l’affichage et l’autre pour le choix réel du format à prendre en compte. Nous avons simplifié cela.

    Il n’y a donc plus qu’une seule liste qui fait office à la fois de filtre d’affichage et de choix du format de fichier.
    Dialogue de fichier dans GIMP 2.10.6

    Une nouvelle case à cocher permet d’afficher tous les fichiers inconditionnellement, ce qui est utile, par exemple, pour utiliser des extensions peu communes, ou réutiliser un nom de fichier existant en ne changeant que l’extension.

    La fin de l’enfer des DLL ? Message pour les développeurs de greffons…

    Un problème majeur depuis toujours, sur Windows, concerne ce que les développeurs nomment l’« enfer des DLL » (DLL hell en anglais). Ce problème (dans le cas de GIMP) se manifestait principalement à cause d’applications tierces qui installaient leurs bibliothèques logicielles (DLL) dans les dossiers système de Windows (ce qui est une mauvaise pratique sous Windows, puisque ces bibliothèques peuvent alors interférer avec d’autres logiciels utilisant les mêmes bibliothèques, mais dans une version différente ; pourtant c’est très courant), ou à cause de greffons s’installant avec une palanquée de bibliothèques dans le répertoire commun plug-ins/.

    Le premier problème est désormais presque entièrement contourné en bidouillant l’ordre de priorité des dossiers de bibliothèques programmatiquement. Cette version de GIMP contient une correction additionnelle prenant en compte des greffons 32 bits s’exécutant sur un système 64 bits (mode WoW64).

    Le second problème est déjà corrigé depuis GIMP 2.10.0, si et seulement si vous installez vos greffons dans leur propre sous‐répertoire (ce qui n’est pas encore obligatoire, mais le sera dans GIMP 3).

    Par exemple, si votre greffon est monplugin.exe, installez‐le comme plug-ins/monplugin/monplugin.exe, avec toutes ses dépendances. Ce faisant, non seulement vous ne polluerez pas les autres greffons avec vos bibliothèques, mais surtout votre greffon ne sera pas bloqué par les bibliothèques installées par d’autres greffons.
    Tous nos greffons officiels sont désormais installés ainsi. Nous conseillons ainsi à tous les greffons tiers de faire de même.

    Développement en cours

    Préparez vous à l’invasion spatiale

    Simultanément un projet surnommé « l’invasion spatiale » est en cours à la fois sur les fronts babl, GEGL et GIMP 2.99 (version de développement). Le but final est de simplifier et d’améliorer la gestion des couleurs dans GIMP (et autres projets basés sur GEGL).
    Chèvres mutantes de l’espace en phase d’atterrissage dans GIMP Chèvres mutantes de l’espace en phase d’atterrissage dans GIMP

    Un an plus tôt, babl, la bibliothèque utilisée par GEGL et GIMP (et développée par les mêmes personnes) pour les conversions de couleur a été améliorée pour lier un espace de couleur RVB arbitraire à un format de pixel. Cela avait permis de commencer à utiliser babl pour convertir les couleurs entre certaines classes de profils de couleur, au lieu de se reposer sur la bibliothèque LCMS. L’une des conséquences immédiates fut une impressionnante amélioration des performances. Toutefois ces conversions n’étaient encore effectuées qu’entre la représentation interne des pixels dans GIMP et le « monde extérieur », avec peu d’effet dans les manipulations internes des pixels. Cela rendait certaines opérations de couleur moins correctes.

    Le travail en cours corrigera ce problème en faisant en sorte que toute donnée d’image sera attachée à son profil, permettant ainsi à GEGL et GIMP d’effectuer les conversions adéquates au moment opportun pour que toute opération d’image soit appliquée dans l’espace de couleur approprié.

    Ce travail se fait actuellement sur les branches stables de babl et GEGL, et la branche de développement de GIMP (futur GIMP 3). Ces améliorations seront cependant vraisemblablement rétro‐portées prochainement dans une version de GIMP 2.10.x, en accord avec notre nouvelle politique de sortie.

    Les extensions GIMP

    J’en parlais déjà dans l’annonce précédente. En plus de mon travail habituel d’amélioration de GIMP, j’ai enfin commencé à implémenter un de mes plus vieux projets pour GIMP : la gestion avancée des extensions, comme d’habitude sous la houlette du projet ZeMarmot.

    Une extension peut contenir toute donnée installable dans GIMP, des greffons aux brosses, en passant par des motifs, des images de lancement (splash screen), des dégradés, etc. Le but est clairement de permettre, d’une part, aux créateurs de telles extensions de pouvoir les diffuser aisément en les téléversant sur des dépôts publics d’extensions, et d’autre part, de faciliter la recherche et l’installation de telles extensions pour tous, avec gestion des versions, mises à jour, etc.

    Gestion des extensions dans GIMP (futur) Installer, (dés)activer et mettre à jour des extensions en un clic

    Là encore, le travail en cours est disponible dans la branche de développement principale et devrait parvenir dans une version future de GIMP 2.10.x.

    Aidez le développement

    Comme souvent, nous rappelons que vous pouvez aider au développement financièrement, si vous le souhaitez, grâce au financement participatif en continu des développeurs de GIMP. En particulier, deux développeurs sont actuellement financés collaborativement: pippin (pour le développement de la bibliothèque graphique GEGL) et moi‐même (Jehan), pour mon travail sur GIMP (je suis le développeur le plus actif sur la dernière année d’après OpenHub, en nombre de commits), grâce au projet ZeMarmot.

    Si vous appréciez notre travail et souhaitez nous permettre de continuer à rendre GIMP encore meilleur, n’hésitez pas à nous soutenir :

    Mais surtout, amusez‐vous bien avec GIMP !

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    https://linuxfr.org/news/gimp-2-10-6-rien-ne-nous-arrete