Gimp 2.10



  • Gimp vient de sortir en version 2.10 Release Candidate.

    -> 0_1524990539602_gimp.png <-

    Voici les nouveautés que cette superbe version apporte :

    • outil de transformation unifiée (toutes les transformations en un outil : rotation, mise à l’échelle, perspective, déplacement et inclinaison) ;
    • outil warp, qui remplace le filtre iWarp et permet des effets similaires de manière bien plus intuitive : GIMP warp tool, dessin d’Aryeom
    • La gestion des couleurs est devenue un citoyen de première classe en étant intégrée dans le cœur de GIMP, la gestion avancée des métadonnées fait son entrée et la peinture numérique n’est pas en reste avec la rotation et l’inversion du canevas.
    • De nouvelles prises en charge de formats ont aussi été implémentées : OpenEXR et WebP. Et plusieurs autres prises en charge de formats sont corrigées ou améliorées.
    • l’interface graphique de GIMP fait son petit défilé de mode avec l’arrivée de nouveaux thèmes et d’icônes symboliques, et surtout vectorielles, projet que je mène en gérant des contributeurs pour donner un renouveau à l’interface.
    • Les filtres sont aussi progressivement portés comme opérations GEGL, et la prévisualisation de filtres peut désormais même se faire en comparaison avec l’image actuelle en manipulant un « rideau » de prévisualisation.
    • Notre nouveau « greffon » pour la prise en charge des RAW, avec communication bilatérale.
    • Prise en charge des écrans à haute densité de pixels (HiDPI),
    • GIMP se met à différencier davantage les espaces de couleurs linéaires et perceptuels (notamment dans les modes de calques), tout en séparant également les concepts de composition (compositing) et de mixage (blending) pour les utilisateurs avancés.
    • Le mode traversant (pass‐through) applicable à des groupes de calques (pour que ceux‐ci puissent ne servir que pour l’organisation) fait son apparition, ainsi que les étiquettes en couleurs pour organiser ses calques.
    • Il est désormais possible d’exporter des fichiers PDF multi‐pages, de nouvelles variantes du format PCX sont prises en charges, le format PSD (et d’autres) bénéficient aussi de nombreuses corrections de bogues.
    • Les fonctionnalités avancées du format WebP, implémenté basiquement dans la 2.9.2, sont dorénavant prises en charge, en particulier l’animation, ce qui en fait un super remplaçant à GIF, si toutefois Firefox en ajoutait la prise en charge (plus performant, plus petits fichiers et meilleure qualité d’image, avec notamment une vraie gestion de la transparence et des couleurs 24 bits).
    • Désactivation d’OpenCL par défaut. les versions parallélisées (multi‐threaded) des algorithmes sont souvent plus rapides que les versions accélérées par le processeur graphique (notamment avec le pilote beignet pour les cartes Intel), et certains pilotes graphiques provoquent des bogues de rendu (en particulier les pilotes NVIDIA).
    • L’édition des dégradés directement sur le canevas avec l’outil de dégradé.
    • Un nouveau filtre d’affichage pour mettre en valeur les zones sous‐exposées et surexposées d’une image fait son apparition ;
    • la gestion des couleurs migre progressivement vers l’utilisation de babl seulement (en remplacement de LittleCMS) quand cela est possible, permettant un gain de performance assez important ;
    • le portage pour Wayland continue son chemin, notamment avec l’implémentation des captures d’écran (KDE et GNOME) ainsi que de pixels uniques (KDE seulement pour l’instant, GNOME n’ayant pas encore l’API) ;
    • la fonctionnalité de « coller sur place » apparaît, permettant de coller d’une image à l’autre en gardant les mêmes coordonnées ;
    • les boutons curseurs (spin buttons) de GIMP ont été améliorés, car beaucoup de gens ne réalisaient pas que les zones haute et basse permettaient un glissement respectivement instantané et relatif. Les deux zones sont désormais illuminées au survol de la souris pour marquer la différence : Spin Button de GIMP
    • les informations de rotation et d’inversion de canevas sont désormais affichées dans la barre d’état et permettent de revenir à l’état initial d’un clic : Statut de canevas
    • il est désormais possible de choisir le langage de l’aide contextuelle, indépendamment de la langue de l’interface : Préférences du manuel de GIMP
    • la prise en charge des fichiers PSD est encore améliorée ;
    • les fichiers PDF avec mot de passe sont désormais importables ;
    • le format HGT de la Shuttle Radar Topography Mission (NASA et autres organismes spatiaux) est désormais pris en charge et permet de créer des cartes de relief à partir de données d’élévation de cette mission (voir mon article expliquant ce format et son utilisation) : Fichier HGT importé dans GIMP
    • et bien plus !

    Site officiel : https://www.gimp.org



  • ah va vite falloir que j’aille mettre le mien à jour, je suis encore à la 2.8 moi ! vite vite vite !



  • Justement je prépare le sujet de flathub :rofl:



  • oui j’ai vu… bon je connaissais pas et quand j’ai vu flathub, j’ai cru que c’était un petit soft à découvrir !



  • J"'ai commencé à utiliser cette nouvelle mouture. Au premier abord, il démarre plus rapidement sur l’ordi que son prédécesseur, c’est un vrai plus ! la suite plus tard, pour le moment il est très agréable…



  • Mon seul regret c’est que pour le moment les foundry ne fonctionnent pas sur cette nouvelle version



  • -> GIMP 2.10.2 <-



    Suite au changement de politique de sortie, cette version mineure ne se contente pas de corriger de nombreux bogues, elle apporte aussi de nouvelles fonctionnalités !

    Corrections de bogues et activité de développement
    Nombreux bugs corrigés (44 au total)

    Nouvelles fonctionnalités

    • Prise en charge du format HEIF
    • De nouveaux filtres
      • le filtre Spherize qui crée comme une sorte de « bulle » sur laquelle l’image se colle : Filtre SpherizeFiltre Spherize sur une image CC By-SA par Aryeom Han (projet ZeMarmot)
      • le filtre Recursive Transform, notamment utilisable pour créer des effets Droste : Filtre Recursive TransformFiltre Recursive Transform sur une image CC By-SA par Philipp Haegi
    • Amélioration de performances (calcul d’histogrammes)
    • Lecture de XCF par programmes tiers
    • Disponible en version Flatpak officielle
      Les avantages de Flatpak à ce jour sont : la mise à jour au plus tôt après une sortie de GIMP (alors que les distributions peuvent avoir plusieurs mois de retard, voire années pour des LTS), un système auto‐contenu pouvant être lancé depuis n’importe quelle distribution, et une version disponible et utilisable directement pour quatre architectures, notamment ARM et AArch64.



    Téléchargement Flatpak



  • J’aime décidément beaucoup cette nouvelle version !



  • Oui pareil j’en suis fan, elle est vraiment complète :ok: