Sortie d’Inkscape 1.0


  • Prédateur

    Inkscape n’avait pas eu de mise à jour importante depuis bien longtemps et cette nouvelle version était donc très attendue. Elle est numérotée 1.0, ça n’était pas obligé, mais ce n’est pas un mal de le faire non plus. Et cette attente n’a pas été inutile, car les nouveautés sont nombreuses, comme en témoigne la longueur des notes de publication, et les améliorations non moindres. Voici une petite sélection.

    Logo d’Inkscape

    Thème personnalisable

    Inkscape prend maintenant plus facilement en charge les thèmes. Certains apprécieront notamment de pouvoir utiliser le thème sombre. Inkscape permet en plus la personnalisation simple du jeu d’icônes et des couleurs de ces icônes. L’utilisateur, comme auparavant, peut toujours créer et personnaliser le thème à souhait en modifier les fichiers du thème.

    Changement de thème dans Inkscape

    Canevas et affichage

    La surface de travail (canevas ou canvas) peut maintenant être tournée, ce qui sera pratique pour les illustrateurs voulant dessiner dans Inkscape. Les coordonnées d’origine peuvent aussi être placées en haut à gauche ce qui pourra faciliter l’utilisation de valeurs chiffrées dans les positionnements, valeurs qui peuvent maintenant simplement être changées à l’aide d’un Ctrl + molette. Ce changement rend aussi Inkscape plus proche des habitudes des autres logiciels de graphisme.
    On appréciera aussi le mode d’affichage divisé (split‑view) pour les démos, ou encore l’affichage « Traits fins » qui permet de retrouver plus facilement les chemins invisibles, utile en particulier en fabrication numérique pour supprimer tous les éléments qui fausseraient une exportation de couche.

    Mode d’affichage divisé

    Dessiner dans Inkscape 1.0

    Un des plus gros changements du point de vue dessin est certainement la possibilité d’utiliser dynamiquement la pression d’une tablette. Cela rend la création d’illustrations particulièrement efficace et agréable. C’était déjà possible auparavant, mais l’ergonomie améliorée met cette possibilité à la portée de tous et profite en même temps des améliorations de PowerStroke (qui fait varier l’épaisseur des lignes).

    Pour les dessins qui ont besoin de rigueur, il sera possible d’utiliser les outils d’alignement directement sur le canevas. Dans la plupart des cas, le recours à la fenêtre sera donc inutile, ce qui va accélérer la productivité.

    Beaucoup de changements du côté du texte : gestion des fontes variables, prise en charge partielle des inclusions SVG en OpenType permettant d’utiliser des fontes multicolores. Ces apports sont tout simplement énormes, à la fois pour les typographes, mais aussi pour les utilisateurs qui voient les possibilités créatives multipliées.

    Fontes variables dans Inkscape

    On observera les ajouts habituels d’effets de chemin et d’extensions, en particulier :

    • l’effet booléen dynamique ;
    • l’effet miroir dynamique ;
    • pointillés dynamiques ;
    • du côté des extensions, le passage à Python 3 avec une réécriture de toutes ces dernières, les auteurs d’extensions externes sont invités à le faire également — on notera l’ajout d’Interactive Mockup, qui permet de rendre interactifs des éléments de la page pour simuler des liens bien utiles autant dans les créations Web que dans des applications.

    La prochaine version laisse déjà entrevoir d’autres grandes nouveautés. Restez donc à l’écoute.

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    https://linuxfr.org/news/sortie-d-inkscape-1-0


Log in to reply