GIMP 2.10.8 : Wilber Kid


  • Prédateur

    Déjà la cinquième version de GIMP en moins de sept mois, cette sortie se concentre sur la stabilité, les corrections de bogues et l’optimisation.

    En effet, bien que notre nouvelle politique de sortie nous autorise les nouvelles fonctionnalités dans les versions micros, nous sommes aussi très fiers de proposer un outil stable et solide, pour que vous puissiez créer des images avec l’esprit léger.

    Stable GIMP, Wilber and Co. Wilber and Co. strip, par Aryeom et Jehan, 2013

    Nous noterons que quelques nouvelles fonctionnalités ainsi que des améliorations ont tout de même trouvé leur chemin dans cette version.

    Sommaire

    Changements notables

    Optimisation et débogage

    La taille des blocs de projection d’image est désormais déterminée dynamiquement, en fonction de la rapidité du processeur. L’interface est alors plus réactive sur des machines moins puissantes, tandis que le traitement est accéléré sur les machines les plus puissantes.

    En outre, divers outils de création de journaux de performance ont été ajoutés, ce qui nous aidera davantage à optimiser GIMP au fur et à mesure. Comme pour beaucoup d’optimisations récentes de GIMP, ces fonctionnalités ont été ajoutées par Ell. Merci à lui !

    En parallèle, divers bogues furent corrigés ; par exemple, pour le filtre wavelet-decompose, ou encore sur la nouvelle fonctionnalité de texte vertical (notamment le texte le long d’un chemin), les outils de sélection et plus encore…

    Sur Windows, nous avons aussi amélioré la détection de RawTherapee (pour RawTherapee 5.5 et au‐delà), travaillant de concert avec les développeurs de ce très bon logiciel de développement d’images brutes RAW.

    Amélioration de l’outil de dégradé

    Grâce à Ell, l’outil de dégradé (gradient) prend en charge la création de dégradés multi‐couleurs à bords marqués. Cette fonctionnalité est disponible sous forme d’un nouveau mode de mélange pas à pas pour les dégradés. Cela crée une transition tranchée à la frontière (midpoint) entre deux couleurs adjacentes.

    Dégradé non progressif

    Utilisabilité

    Côté « utilisabilité », tous les outils de transformation appliquent dorénavant leurs changements en sauvegardant ou en exportant/écrasant une image, sans avoir à appuyer sur Entrée pour confirmer les changements.

    Ell a aussi corrigé la couleur des textes sélectionnés, qui étaient peu visibles, par exemple lorsque l’on renommait un calque.

    La boîte de dialogue Enregistrer a aussi été retouchée afin de mettre en évidence les fonctionnalités gênant la compatibilité amont (au cas où vous souhaiteriez envoyer des images à quelqu’un utilisant une version plus vieille de GIMP). Bien sûr, nous recommandons de toujours utiliser la dernière version de GIMP. Mais nous savons aussi que vous n’avez pas toujours le choix. Maintenant, il sera donc plus facile de conserver un XCF compatible avec une version antérieure (ce qui implique, bien sûr, que certaines nouvelles fonctionnalités doivent être évitées).

    Problème de compatibilité dans la fenêtre de sauvegarde La fenêtre de sauvegarde montre les incompatibilités s’il y a lieu

    Prise en charge de l’espace colorimétrique CIE xyY

    Grâce à Elle Stone, GIMP a maintenant une prise en charge basique de la lecture de couleur dans l’espace de couleur « CIE xyY ». Les valeurs des couleurs dans cet espace sont désormais visibles dans la fenêtre d’information de l’outil « Pipette à couleurs », ainsi que la fenêtre ancrable « Points d’échantillonnage ». La majeure partie du code a été incluse dans la bibliothèque babl.

    Comme pour CIE LAB, cet espace de couleur est dérivé de CIE XYZ. Le canal Y sépare l’information de luminance de celle de gamme chromatique dans les canaux x et y. Vous êtes peut‐être (à votre insu) familier de cet espace de couleur si vous avez déjà regardé le diagramme en fer à cheval d’un profil ICC.

    CIE xyY est utile pour explorer divers aspects des couleurs, tels que [l’effet Abney]https://en.wikipedia.org/wiki/Abney_effect). Voir aussi ce fil de discussion Pixls.us pour un exemple de ce que les gens peuvent faire de ce type d’information.

    Amélioration du paquet macOS de GIMP

    Notre nouveau contributeur macOS, Alex Samorukov, a beaucoup travaillé pour améliorer le paquet pour macOS/OS X ; il a débogué et corrigé tant GIMP, que GEGL et que le projet gtk-osx.

    Parmi les bogues corrigés se trouvent des artefacts lors du zoom, un problème de focus de fenêtre dans les greffons, une prise en charge problématique de certaines tablettes graphiques autres que les Wacom et des fenêtres ancrables qui gelaient lors de glisser‐déposer. Ell, Øyvind et moi‐même avons activement participé à la correction de ces bogues, ainsi que d’autres problèmes sur cette plate‐forme.

    Nous remercions aussi CircleCI pour avoir proposé gracieusement son infrastructure. Cela nous permet de recompiler GIMP automatiquement pour macOS.

    Cela étant dit, rappelez‐vous que nous avons très peu de développeurs pour macOS et Windows. Si vous voulez que GIMP fonctionne bien sur votre système d’exploitation, nous accueillons les nouveaux contributeurs !

    Autour de GIMP

    GEGL et babl

    Un correctif important sur la bibliothèque babl affecte directement GIMP : la couleur des pixels transparents est maintenant préservée pendant la conversion en alpha prémultiplié. Cela signifie que toutes les opérations de transformation et de déformation gardent maintenant les couleurs pour les pixels complètement transparents, rendant ainsi l’anti‐effacement et la manipulation de courbes du canal alpha plus fiables.

    Côté GEGL, une nouvelle API d’itérateur de tampon fut ajoutée. Le code de GIMP a déjà été porté sur cette interface améliorée. En outre, une nouvelle commande GEGL_TILE_COPY fut ajoutée dans les back‐ends, rendant la duplication de tampons plus efficace.

    Dernièrement, Øyvind Kolås travaille sur le traitement multispectral/hyperspectral dans GEGL, ce qui est la base pour le traitement de l’espace de couleur CMYK. Il s’agit donc des premières étapes pour une future prise en charge des images en espace CMYK dans GIMP ! N’oubliez pas que vous pouvez soutenir Øyvind sur Patreon !

    GIMP à l’Université de Cergy‐Pontoise

    Aryeom, bien connue ici en tant que directrice du film ZeMarmot, illustratrice qualifiée et contributrice à GIMP, a donné des cours de graphisme avec GIMP en tant qu’enseignante invitée à l’Université de Cergy‐Pontoise en France, mi‐octobre, pendant presque une semaine.

    Elle a enseigné à deux classes : une classe d’infographisme et une classe de 3D Patrimoine, avec un focus sur l’illustration numérique pour la première et retouche pour la seconde.

    Étudiants de Cergy‐Pontoise apprenant GIMP Aryeom et ses étudiants à l’Université de Cergy‐Pontoise.

    C’est un bon indicateur que GIMP est de plus en plus reconnu, s’il sert de base à l’enseignement en Université. Les étudiants ont globalement été satisfaits, et l’on peut conclure en citant (de mémoire) l’un d’entre eux à la fin de ce cours de trois jours :

    « Je ne savais pas que GIMP était le “Blender de la 2D” ; maintenant, cela me fait un outil de plus dans ma boîte à outils ! »

    Nous vous rappelons que vous pouvez aussi apporter votre soutien au travail d’Aryeom sur Patreon, sur Tipeee ou par d’autres moyens ! ZeMarmot est aussi la raison essentielle pour laquelle je suis un développeur majeur de GIMP. Donc, soutenir ZeMarmot, c’est soutenir GIMP ainsi que des films libres et de qualité !

    Statistiques Flatpak

    Même si Flathub ne fournit pas (encore) de statistiques publiques pour les paquets, une source interne nous a indiqué qu’il y a eu plus de 214 000 téléchargements du paquet GIMP depuis sa mise à disposition (octobre 2017). Cela fait plus de 500 téléchargements par jour et ferait de GIMP l’application la plus téléchargée sur Flathub !

    Flathub est un nouveau type de dépôt d’applications pour GNU/Linux, ces nombres ne sont donc pas représentatifs de tous les téléchargements. En particulier, nous n’avons pas les statistiques pour Windows et macOS. Et — même pour GNU/Linux — chaque distribution fait son propre paquet pour GIMP.

    Il ne s’agit donc qu’une infime partie des installations totales de GIMP — or, c’est déjà pas si mal — dans le monde !

    GIF est mort ? Longue vie à WebP !

    Le format GIF est le seul format d’image animée visible dans tout navigateur Web, ayant fait de lui le format de facto sur le Web pour des animations simples, malgré une qualité calamiteuse (256 couleurs !), une transparence binaire (pas de transparence partielle) et une compression médiocre.

    Cela pourrait changer ! Depuis quelques jours, WebP est enfin pris en charge dans les principaux navigateurs Web (Mozilla Firefox, Google Chrome, Microsoft Edge et Opera), grâce à la résolution en « CORRIGÉ » (« FIXED ») d’une demande d’évolution pour Mozilla Firefox. Cela devrait être disponible avec Firefox 65.

    Par conséquent, nous espérons que les plates‐formes prendront bientôt en compte ce nouveau format et que tout le monde arrêtera de créer des images GIF, maintenant qu’il y a une vraie alternative dans la plupart des navigateurs !

    Et le meilleur pour la fin, nous rappelons que GIMP prend en charge WebP depuis GIMP 2.10.0 !

    Si vous voyez ce texte, votre navigateur ne prend pas encore en charge WebP Une animation au format WebP (réalisée avec GIMP), par Aryeom, avec ZeMarmot et un manchot.

    Remarque : L’équipe de GIMP est neutre vis‐à‐vis des formats. Nous connaissons bien sûr les autres formats d’image animée, tels que APNG ou MNG, et nous leur souhaitons aussi de trouver leur place ! Nous serions heureux de les prendre en charge dans GIMP également d’ailleurs, et accueillons donc des correctifs à bras grands ouverts !

    Et pour la suite ?

    Nous avons pris du retard avec cette version, quelques améliorations disponibles dans la branche de développement principale n’ont pu être incluses. Et il y a encore bien plus de changements à venir !

    Voici ce que vous pouvez attendre de GIMP 2.10.10, la version à venir après celle‐ci :

    • filtre d’affichage ACES RRT qui peut être utilisé dans un travail graphique référé à la scène (scene‐referred imaging workflows) ; techniquement, il s’agit d’une approximation en luminance seule de l’épreuve filmique ACES originellement écrite par le projet Baking Lab ;
    • invasion spatiale : vous pourrez, par exemple, prendre une photo dans l’espace ProPhotoRGB, la traiter en CIE LAB et rendre un résultat à nouveau en ProPhotoRGB, avec les couleurs correctement mises en correspondance dans le profil ICC originel — ce sujet est complexe, nous aurons davantage l’occasion d’en parler à la sortie de la 2.10.10 ;
    • colorisation intelligente, basée sur l’implémentation du
      Cliquez pour voir une courte vidéo démo

    Étant donné les vacances d’hiver approchantes et l’emploi du temps des contributeurs, il n’est pas certain que nous puissions sortir cette future version avant la fin de l’année, mais nous travaillons dur pour vous l’amener très prochainement ! :-)

    Conclusion

    Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir avec GIMP !

    Télécharger ce contenu au format Epub

    Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

    https://linuxfr.org/news/gimp-2-10-8-wilber-kid